Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Les archives de la guerre d’Algérie enfin disponibles ?

Les archives de la guerre d’Algérie enfin disponibles ?

mercredi 10 mars 2021, par Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Monde, avec AFP, mardi 9 mars 2021

Dans un communiqué publié mardi 9 mars, l’Élysée annonce que le chef de l’État « a pris la décision de permettre aux services d’archives de procéder dès demain [mercredi 10 mars] aux déclassifications des documents couverts par le secret de la défense nationale […] jusqu’aux dossiers de l’année 1970 incluse ». « Cette décision sera de nature à écourter sensiblement les délais d’attente liés à la procédure de déclassification, s’agissant notamment des documents relatifs à la guerre d’Algérie », selon le texte.
Cette annonce intervient une semaine après la reconnaissance par le président de la République, « au nom de la France », de la torture et de l’assassinat de l’avocat et dirigeant nationaliste Ali Boumendjel par l’armée française pendant la guerre d’Algérie en 1957.
Ces gestes d’apaisement sont recommandés dans le rapport remis à Emmanuel Macron le 20 janvier par Benjamin Stora dans le but de « réconcilier les mémoires » et de « regarder l’histoire en face ». La décision sur les archives « démontre que nous allons très vite », souligne l’Elysée. (…/…)
Tout en saluant les récentes décisions prises par M. Macron, les autorités algériennes réclament depuis des années l’ouverture des archives coloniales ainsi que le règlement de la question des « disparus » de la guerre d’indépendance, plus de 2 200 personnes selon Alger, et celle des essais nucléaires français dans le Sahara algérien.
« Les gestes symboliques ne peuvent avoir de portée que s’ils sont appuyés de mobilisations citoyennes sur chacune des questions : les archives, les essais nucléaires, les disparus », avait souligné début mars Benjamin Stora dans un entretien accordé au quotidien francophone El Watan.

Une telle déclassification était attendue avec impatience par toute la communauté universitaire. Elle avait fait l’objet de multiples démarches et pétitions d’historiens et de chercheurs. Elle ne les satisfait pourtant pas totalement, certaines archives ne seraient pas plus accessibles qu’elles ne l’étaient jusqu’alors, restant sous le sceau du secret défense. Autre grief : les archives détenues par d’autres services ou ministères (police, gendarmerie…) ne seraient pas concernées par cette déclassification. À suivre…

https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/03/09/emmanuel-macron-decide-de-faciliter-la-declassification-des-archives-de-la-guerre-d-algerie_6072475_823448.html#xtor=AL-32280270

Accès aux archives de la guerre d’Algérie, un communiqué de Élysée ne donne pas satisfaction aux demandes d’un respect pur et simple de la loi
Les associations signataires d’un recours au Conseil d’État (Association des historiens contemporanéistes de l’enseignement Supérieur et de la recherche, l’Association des archivistes français et l’Association Josette et Maurice Audin) publient le communiqué suivant :
https://histoirecoloniale.net/Acces-aux-archives-de-la-guerre-d-Algerie-un-communique-de-l-Elysee-ne-donne.html

Une analyse de Mediapart sur la « déclassification » des archives :

Ouverture des archives classifiées : la vraie fausse « avancée » du président Macron

El Watan - Dimanche 14 mars 2021

Dossier Facilitation de l’accès aux archives classifiées de plus de 50 ans. Historiens et archivistes français inquiets

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.