Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > De tout un peu : les infos du mois

De tout un peu : les infos du mois

mardi 1er janvier 2019, par 4acg , Anne Doussin , Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Mis à jour le 6 février 2020

Cet article se propose de glaner pour vous, à mesure qu’elles nous parviennent, les rendez-vous, les manifestations et les rencontres susceptibles de vous intéresser. Il ne vous est pas interdit, bien au contraire, de nous aider à alimenter ce nouveau rendez-vous. Merci d’avance ! (Vous pouvez laisser un message en bas de page).
Toujours les mêmes adresses : mb@4acg.org / ad@4acg.org / contact@4acg.org

PARIS

Sur les pas de Camus à Alger
Rencontre-débat à propos de la sortie du livre de Christian Phéline et Agnès Spiquel, préfacé par Ameziane Ferhani : Alger, sur les pas de Camus et de ses amis (éditions Arak)
mercredi 26 février à 18h30 au Centre national du Livre, 53 rue de Verneuil, Paris 7e
inscription indispensable : afa.asso.info gmail.com

PARIS

Dimanche 1er mars, à l’Institut du monde arabe, 1 rue des Fossés St-Bernard, 5e
Les révoltes et révolutions arabes d’aujourd’hui
11h - Typologie des révolutions arabes depuis 2010-2011 : du succès à l’échec
Conférence de Gilles Kepel 
Qu’est-ce que le ‘hirak’ aujourd’hui nous dit des révoltes dans le monde ?  
Table-ronde modérée par Myriam Benraad avec Rosa Moussaoui, Mohammed Hachemaoui
L’héritage des printemps arabes en Méditerranée : immigration, révoltes et nouvelles révolutions 
Simulation d’une séance onusienne avec une conférence MEDMUN avec les élèves de Sciences Po
 
12h45 - Dans le regard de l’Autre, lecture de textes de sciences sociales et humaines
Dans la bibliothèque, lecture de textes de sciences sociales et humaines avec Pierre Baux et Violaine Schwartz.
 
14h - Le cours de l’histoire : Femmes combattantes et révolutions féminines
Une émission France culture enregistrée à l’Institut du monde arabe animée par Xavier Mauduit
Table-ronde modérée par Leyla Dakhli avec Natalya Vince, Stéphanie Latte Abdallah, Silvia Bruzzi
Un regard sur le printemps arabe : des racines des mouvements révolutionnaires aux développements actuels   
Avec Pierre Puchot, Stéphane Lacroix
Le Rif : la permanence d’une révolution ?
Table-ronde modérée par Akram Belkaïd avec Zakya Daoud, Mohamed Kharchich, Jalila Sbaï
 
16h - Après le printemps … le printemps ? Désillusions et espoirs des ouvertures politiques au Maghreb et au Proche-Orient
Conférence de François Burgat
Cent ans d’identité libanaise
Carte Blanche à l’IFPO |Modérée par Candice Raymond avec Elizabeth Picard, Joseph Bahout, Thibaut Jaulin
Les corps révolutionnaires
Carte Blanche à Araborama |Avec Leyla Dakhli, L’homme Jaune, Coline Houssais
 
18h - Présentation de l’ouvrage Algérie, la nouvelle indépendance
Modérée par Etienne Augris avec Jean-Pierre Filiu, Tinhinane Kerchouche
La contestation sociale et politique en Algérie : enjeux et défis d’une mobilisation populaire
Carte Blanche au CRASC-ORAN | Modérée par Karima Lazali avec Mansour Kedidir, Benzenine Belkacem, Saïd Belguidoum
Le Temps du débat : Que veut la génération du printemps arabe ?
Une émission de France culture enregistrée à l’IMA animée par Emmanuel Laurentin

LYON

Le 13 mars 2020 à 19h30, Maison des passages, 44 rue Saint-Georges à Lyon 5e
Conférence-débat sur le thème « Les vestiges coloniaux font-ils partie de notre mémoire ? »
avec Mireille Fanon-Mendès-France, présidente de la Fondation Frantz Fanon et Mutombo Kanyara, Docteur en relations internationales.

Soixante ans après les indépendances, la colonisation est redevenue un objet de controverses publiques. Aussi, est-il impérieux d’inventorier les continuités entre le passé colonial et le présent afin de mieux comprendre ce qui, dans les relations entre anciennes puissances impériales et territoires colonisés, reste marqué par le poids du passé. Mireille Fanon-Mendès-France a d’abord travaillé à l’Unesco, puis à l’Assemblée Nationale. De 2011 à 2017, elle a été experte au Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies. Elle est juge au Tribunal permanent des peuples - Fondation Lelio Basso. Mutombo Kanyana est politologue, co-fondateur en 2002 et secrétaire général du Carrefour de réflexion et d’action contre le racisme anti-Noir (CRAN) de Genève.
https://www.leprogres.fr/pour-sortir/loisirs/Rencontre-conference/Debats/Rhone-alpes/Rhone/Lyon-5e-arrondissement/2020/03/13/Conference-de-mireille-fanon-mendes-france-et-mutombo-kanyana

BREST

Penser l’après-nucléaire pour la rade de Brest

Le CIAN 29 (Collectif finistérien pour l’interdiction des armes nucléaires) dont fait partie la 4acg, avec l’UEP (Université européenne de la paix), commence à penser l’après-nucléaire pour la rade de Brest le 15 février à 13h30, patronage laïque Guérin.

JPEG

Saint-Christophe (03) près de Vichy

Spectacle témoignage  « Ma guerre d’Algérie »

Nos ami(e)s de la 4acg de l’Allier, organisent une rencontre, au Café-associatif “Chez Vivine et Gaby”, le samedi 15 février, à 14h30 :
Projection du spectacle-témoignage «  Ma Guerre d’Algérie  » de Bernard Gerland, présentation de la 4acg et du document «  Des mots contre des maux  » de Louis Alexaline, film «  Retour en Algérie  », débat…

https://www.arte.tv/fr/videos/084758-001-A/nous-francais-musulmans-1-2/

«  Des territoires…  » la guerre d’indépendance au théâtre

Après « Nous sifflerons la Marseillaise » et « D’une prison l’autre », Baptiste Amann (compagnie théâtrale du Soleil bleu) boucle sa trilogie « Des territoires… » en présentant « Des territoires (et tout sera pardonné ?) » à Paris puis en tournée.
Dans l’hôpital en manque de moyens, un jeune réalisateur d’origine algérienne tourne un film sur la guerre d’indépendance en Algérie et singulièrement sur le procès d’une héroïne emblématique du Front de libération nationale, Djamila Bouhired. À partir de là, Baptiste Amann tisse ses fils narratifs avec fluidité, passant de l’actualité à l’histoire, et vice versa, avec bien plus d’aisance que dans les deux premiers épisodes qui, eux, étaient traversés par la révolution de 1789, avec la figure de Condorcet, et par la Commune de Paris, avec celle de Louise Michel. Djamila Bouhired, proche de Yacef Saadi pendant la Bataille d’Alger en 1956, est au cœur de cette pièce qui s’interroge sur l’identité, l’héritage et l’engagement.

Tournée jusqu’en avril 2020, à Bordeaux, Brive, Toulouse et Dijon.
http://www.theatre-bastille.com/saison-17-18/les-spectacles/des-territoires-et-tout-sera-pardonne
https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/11/27/theatre-les-fantomes-intimes-de-la-guerre-d-algerie_6020684_3246.html


Le Char et l’Olivier – Une autre histoire de la Palestine


· France | 2018 | 102 minutes
· Un film de Roland Nurier

Le Char et l’Olivier rappelle un certain nombre de fondamentaux oubliés et apporte un éclairage sur l’histoire de la Palestine, ce que les médias appellent le conflit israélo-palestinien, de son origine à aujourd’hui. Apprendre du passé pour comprendre le présent !
Ce film documentaire réunit analyse géopolitique, interviews de personnalités internationales, expertes sur ce sujet et témoignages de citoyens palestiniens et français. Il propose des clefs de compréhension et souhaite débarrasser les esprits des clichés et idées reçues !
Le Char et l’Olivier se veut pédagogique et tentera d’intéresser à nouveau tous ceux que la durée du conflit aurait découragé … et pour ne plus entendre “je n’y comprends rien” ! Le film parlera d’un territoire magnifique, et d’un peuple qui affirme sans cesse que “vivre c’est déjà résister” !
Sortie en salles. Le 6 novembre 2019
http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/53680_1

Spectacle : une partie de pétanque sur fond de guerre d’Algérie

« Les Pieds tanqués » .
le 6 février 2020 à 20:30 – 21:45 à Sélestat (67) Salle Les Tanzmatten
Quai de l’Ill 67 604 Sélestat Cedex
Contact :Les Tanzmatten- 03 88 58 45 45
Du théâtre autour d’une vraie partie de pétanque. Un terrain de jeu pour aborder le sujet grave de l’histoire non cicatrisée de la France et de l’Algérie.
Guerre d’Algérie, immigration, identité, vivre ensemble… Ce sont des thèmes graves et sérieux qu’aborde la compagnie Artsénicum dans Les Pieds tanqués… mais sous la forme ludique d’une partie de pétanque à l’accent chantant et aux mots justes  ! Sur scène, quatre joueurs – un rapatrié d’Algérie, un Français de l’immigration algérienne, un Provençal « de souche » et un Parisien fraîchement débarqué…

Pas en mon nom, Daniel Kupferstein

Daniel Kupferstein nous signale les dates et lieux de projection de son dernier film-documentaire «  Pas en mon nom  ». Il en explique ici l’idée :
Très souvent, en France, lorsque les conflits reprennent au Proche-Orient, les personnes d’origine juive sont appelées à soutenir inconditionnellement l’État d’Israël. 
Pourtant, un certain nombre d’entre elles, comme moi, refusent de s’enfermer dans cette assignation communautaire, tout en craignant le développement de l’antisémitisme. 
C’est pourquoi, je suis allé à leur rencontre…
Ce film est soutenu par plusieurs associations : LDH, MRAP, Mouvement de la paix, UJRE, UAVJ et UJFP et des sections de l’AFPS.
Projections :
- 7 février 2020, Paris Cinéleon MJC Mercoeur 4, rue Mercoeur 20H Paris 75011
- 8 février 2020, Paris UJRE/PNM 14, rue de Paradis Paris 75010

La guerre d’Algérie au cinéma

Sur Arte-TV, une video de 9mn, Face à l’Histoire, la guerre d’Algérie vue à travers les extraits de plusieurs films : La Bataille d’Alger, Muriel, Les Parapluies de Cherbourg, RAS, Avoir 20 ans dans les Aurès
https://www.arte.tv/fr/videos/083883-021-A/blow-up-face-a-l-histoire-la-guerre-d-algerie/

Rappel : Nous, Français musulmans

« Nous , Français musulmans », c’est le titre du documentaire a été diffusé sur ARTE le mardi 14 janvier à 20h50
« Un film de très haute qualité, se voulant exhaustif et précis, tout en confrontant les points de vue. Une réussite » (La Vie)
« Un pari sur l’intelligence et la réflexion, loin des vaines polémiques » (Télérama)
Avec la participation de sociologues, de travailleurs sociaux et de philosophes (notamment Abdennour Bidar)

Radio

Rappel sur : France culture 11/10/2019

«  Pendant la guerre, j’ai tué  »

Gilles et Bernard sont des anciens de la guerre d’Algérie… Dans leur jeunesse, l’un comme l’autre ont été entraînés, disent-ils, sur la pente de l’irréparable. Ils ont tué ou ont été responsables de la mort d’un autre homme, malgré eux.

https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/pendant-la-guerre-jai-tue

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.